Racines articifielles

Chute de roller, carie négligée, dent cassée, maladie parodontale…personne n’est à l’abri de la perte d’une ou plusieurs dents. Remplacer la dent naturelle est désormais possible. L’utilisation de l’implant qui est une racine artificielle permet de remédier à des difficultés bien connues : mâcher, mordre dans une pomme, maux de tête, sourire ou rire… La racine artificielle a donc pour fonction de remplacer une racine manquante. Elle est insérée dans l’os de la mâchoire et sert de fondation à la dent naturelle. Au départ, la technique était destinée aux personnes totalement édentées, dont les prothèses ne tenaient pas. Actuellement, les implants sont incontournables car ils permettent de remplacer une ou plusieurs dents absentes ou de stabiliser des prothèses dentaires.

Indications

Elles sont infinies!

  • Remplacer la perte d’une de vos dents au remplacement total de toutes vos dents suite à une maladie des gencives, des caries, un accident
  • Rajouter une ou plusieurs dents définitives manquantes à cause d’agénésie (manque de dent définitive)
  • Eviter de détruire des dents saines pour faire des bridges
  • Stabiliser un appareil amovible qui bouge trop ou qui ne permet pas de manger

Avec les implants ou racines artificielles, vous entrez dans la dentisterie conforme aux données actuelles de la science

CONDITIONS

La solution implantaire requiert certaines conditions :

  • la compatibilité de votre état de santé général
    (contres-indications majeures : grands fumeurs, diabète non-équilibré...)

mais surtout :

  • la présence suffisante d’os pour insérer la racine artificielle. C’est pour cela que le cabinet possède un tomographe trois dimensions ou scanner pour analyser immédiatement votre cas. En effet votre racine naturelle ayant disparu depuis un certain temps, il est possible que l’os qui la maintenait se soit résorbé, ce qui rendrait impossible la pose d’un implant sans réaliser une augmentation du volume osseux par un matériau de comblement.

3 étapes
 

1) PHASE CHIRURGICALE

Si votre volume osseux est suffisant, la première étape consiste à préparer dans votre mâchoire un site dans lequel la racine artificielle sera enfouie.

préparation du site pour implant

 

2) PHASE D’OSTEOINTÉGRATION

La seconde étape dure de 3 à 6 mois et consiste à laisser l’os se reconstituer autour de cette racine artificielle afin d’obtenir un cal osseux, comme lors d’une réparation de fracture : c’est l’ostéointégration.

Pose d'un implant

 

3) PHASE PROTHÉTIQUE

Une fois la racine artificielle ostéointégrée, elle nous servira d’appui pour poser une prothèse qui aura alors les mêmes fonctions qu’une dent naturelle : vous pourrez mâcher et sourire avec la même aisance.

inlay core